L'hydrogène dans l'industrie


L'hydrogène est largement utilisé sans l'industrie chimique et pétrolière. La quantité d'hydrogène produite, essentiellement à partir du gaz naturel représente plus 1% de l'emploi d'énergie primaire globale. Sa production occasionne 2% des émissions de gaz à effet de serre.

Ces dernières années, on assiste à la naissance de nouveaux marchés dans les industries lourdes, certes étroits, mais sur une base commerciale grâce à des mesures d'incitations financières, pour la production d'hydrogène "propre".

Les marchés les plus importants de l'hydrogène se situent dans les raffineries, les industries pétrochimiques et la fabrication d'ammoniaque (60 millions de tonnes par an). Or aujourd’hui, l’hydrogène est produit selon des méthodes qui rejettent du dioxyde de carbone : les principales voies sont la réaction de reformage à l’eau du gaz naturel et la gazéification du charbon, toutes les deux étant fondées sur des énergies fossiles. De l'hydrogène produit sans CO2 réduirait notablement les émissions dans ces secteurs et dans le domaine en expansion des carburants de synthèse et des agrocarburants.

Pour la biomasse, l'adjonction d'hydrogène permet d'obtenir des rendements sensiblement plus élevés pour des agrocarburants de deuxième génération (avec les végétaux entiers).