Formulaire du connexion

Le changement climatique est l’un des défis les plus complexes de notre siècle. Aucun pays n’est à l’abri de ses effets et aucun pays ne peut seul faire face à cet enjeu lourd de conséquence pour la planète. L’élévation de la concentration en CO2 dans l’atmosphère est causée notamment par l’utilisation de combustibles fossiles (pétrole, gaz et charbon) qui sont des ressources rares et non renouvelables.

Dans le même temps, l’exigence de solidarité nécessite de répondre à la croissance de la demande énergétique, en particulier dans les pays émergents et dans les pays en développement où près de 1,6 milliards d’individus n’ont pas accès à l’électricité.

Pour relever ces défis, le développement de nouvelles technologies et leurs mises en place dans l’économie s’avère nécessaire. Dans le paradigme technologique actuel, aucune avancée ne peut apporter l’entière solution et toutes les options ont besoin d’être explorées. C’est la raison pour laquelle, l’approche intégrée de l’hydrogène et des piles à combustibles reçoit une attention toute particulière car elle semble inéluctable dans le futur.

C’est dans ce contexte que le concept HYINGA est une initiative radicalement innovante en proposant de l’électricité renouvelable pour l’Afrique Sub-Saharienne et de l’hydrogène d’origine renouvelable pour le reste du monde.

Le concept Hyinga avec son modèle de production d’électricité et d’hydrogène à partir du développement du potentiel hydroélectrique du site d’Inga peut être comparé à d’autres initiatives majeures et stratégiques trans-continentales incluant les actuels Desertec et Med-EMIP et déjà illustrées par les études Medring et EQHHPP.

A titre de comparaison, l’approche poly-continentale de Hyinga ainsi que son lien explicite avec les transports devrait lui conférer un avantage significatif.